Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte Libre

Star 45 est une association qui agit pour la réouverture aux voyageurs de la ligne ferroviaire de Orléans à Chateauneuf sur Loire et au delà pour la création d'une ligne vers Montargis en passant par Bellegarde et vers Gien.
Elle tient son assemblée Générale à Châteauneuf sur Loire avec une très forte participation.
D'autres rendez vous nous attendent encore. Faîtes nous savoir si vous souhaitez que nous fassions une réunion publique d'information dans votre commune.

Vous êtes intéressés, vous voulez nous rejoindre :
STAR 45
Siège : Mairie de Châteauneuf-sur-Loire - Place Aristide Briand -
45110 Châteauneuf-sur-Loire

Téléphone : 06 13 76 15 99 
par Mail  : Star-45@laposte.net
Si vous aussi vous désirez soutenir cette initiative, venez vous inscrire ou adhérer (8€/an 20€ pour les collectivités ou entreprises) (chèque à faire parvenir à l'association à l'ordre de l'association) Nous vous attendons

 

Recherche

8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 15:46

Ce que nous pouvons dire tient en 3 points

1) non le préfet ne dit pas que c'est enterré, il reconnaît même, dans le courrier qu'il nous a adressé, que la finalité (de l'ensemble du dossier) d'intérêt général lui parait établie malgré l'assortiment de 10 réserves émises par la commission d'enquête. On peut regretter que ces réserves, malgré de nombreuses réunions de concertations avec elles, sont principalement émises par les collectivités locales elles-mêmes. Ont-elles bien pris la mesure de l'enjeu pour le territoire, pour leurs administrés?

2) le préfet note aussi qu'un point n'a pas été chiffré, c'est la reconstitution du parking Munster. Alors que le projet à vocation à supprimer des voitures, les orientations politiques en général aussi, le maire d'Orléans reste campé sur le tout voiture visiblement. Que dire aussi de la gare d'Orléans qui devait disposer de 3 niveaux de parking souterrain, jamais terminée faute de volonté là encore de la mairie d'Orléans en particulier

3) le préfet dit simplement qu'avec le transfert d'une partie du budget par le Conseil Régional pour tenter de sauver d'autres petites lignes ferroviaires dans la Région, il ne peut plus prendre sa décision. La région a repris de l'enveloppe les 40M€ initialement prévus de l'Europe. Nous on pense aujourd'hui aux milliers d'habitants de l'Est d'Orléans qui sont condamnés à prendre leur voiture et qui paient annuellement quelques 40M€ de taxes sur les carburants. Ils ont montré qu'ils voulaient plus d'écologie en participant massivement à l'enquête publique et pourtant aujourd'hui n'ont pas droit au juste retour. Quelle projet pourtant permet d'économiser quelques 9000 t de CO² par an? quelle autre ligne ferroviaire permet de faire voyager pour des trajets du quotidien quelques 8000 personnes par jour? Que fait-on pour la sécurité des utilisateurs de la RD 2060? Pour notre association, avant de se lancer dans de nouvelles études (hydrogène, aménagements...,) nous pensons que si il n'y a qu'un problème financier pour rendre la décision du préfet alors oui on peut le trouver facilement si on veut vraiment le faire et on en appelle à la ministre des transports en particulier.

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2018 3 14 /11 /novembre /2018 15:34

Dans le contexte de la manifestation générale du 17 Novembre 2018, l’association STAR 45 (bureau réuni ce 13 novembre) évoque quelques réflexions qui alimentent les discussions de ses membres, ainsi que le grand public depuis le rapport de l’enquête publique de janvier.

Il est clair que le financement, notamment la perte de la subvention européenne de 40 M€  faute d'avoir pu commencer les travaux, reste le principal obstacle à la déclaration d’utilité public par le préfet.

Regardons ainsi quelques points abordables dans le contexte de la hausse de la fiscalité sur les énergies fossiles.

Premièrement, rappelons que l’état et la région, de par la taxe sur les produits pétroliers et la TVA, collectent des recettes pour la mise en place de services et infrastructures permettant aux populations de se déplacer de manière économique, écologique et avec la sécurité la plus renforcée possible.

Avec la hausse de ces prélèvements, ce sont les habitants les plus éloignés des centres et les personnes les plus démunies qui, de par l’absence de moyens de transports alternatifs et compétitifs, subissent une baisse de pouvoir d’achat sans pour autant avoir la possibilité de se déplacer de manière plus écologique !

Prenons des calculs simples afin de donner des ordres de grandeur à chacun :

  • A 25000 véhicules jours depuis Châteauneuf-sur-Loire (et plus de 50000 à partir de Chécy), sur la RD2060, par an, ce sont quelques 33 Millions d’euros que les usagers versent à l’état et aux collectivités pour se déplacer entre Châteauneuf et Orléans! (en partant de fourchettes basses 4l consommé/jour X 0.90€ de taxes X 25000 X 365j).

  • A 30 €/tonne de CO2 aujourd’hui (et à 100€/tonne d’ici 2030 comme l’Etat s’est engagé auprès de l’Europe), un usager du train peut aisément économiser 100 g/km x 215 jours travaillés x 60 km/jour (aller-retour Orléans Châteauneuf), soit 1,3 tonnes par an. Sur l’estimation de trafic voyageurs attendue sur la ligne ferroviaire, ce sont 4000 véhicules de moins x 60 km x 100 g/km x 365 jours soit presque 9000 tonnes en moins sur nos routes, soit aujourd’hui 260000€ aujourd’hui et le triple dans 10 ans !

    Nous voyons par la frilosité de certains de nos élus que l’écologie n’est malheureusement pas l’affaire de tous. Demain, l’augmentation du prix des carburants, les péages à l’entrée des villes, la diminution de vitesse sur nos routes, la pollution de l’air, la précarisation avec l’éloignement des centres villes, sont autant de combats que mènent l’association depuis sa création en 2006.

Nos adhérents et globalement les habitants de l'Est d'Orléans subissent donc une triple peine :

  1. ils contribuent lourdement au financement de la transition écologique ;

  2. ils n'ont pas d'offres alternatives sérieuses de transport collectif pour organiser leur déplacement hormis le covoiturage et les cars REMI pour les scolaires;

  3. les mesures écologiques proposées vont essentiellement dans le sens de l'amélioration de la qualité de l'air dans les centres urbains rendus de moins en moins accessibles pour eux.

Pour STAR 45 nous avons les moyens humains, organisationnels et financiers aujourd'hui de réaliser le projet d’utilité public de réouverture de la ligne ferroviaire aux voyageurs pour l’Est du Loiret. Il en va maintenant de la décision des acteurs locaux de transformer ce projet en un service efficace pour le transport de demain.

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2018 7 14 /10 /octobre /2018 09:25

Le Préfet tarde à rendre son avis pour déclarer d’ « Utilité Publique » notre beau projet.
Notre association a besoin de votre aide.
Nous vous joignons un courrier à lui faire parvenir, comme vous le désirez :
Soit par voie postale : à Mr le Préfet de la région Centre Val de Loire
Secrétariat Privé
181 rue de Bourgogne – 45042 ORLEANS Cédex 1
Soit par Courriel : communication@loiret.pref.gouv.fr
Ou : accueil-sgar@centre.pref.gouv.fr
Vous pouvez aussi demander à vos amis ou relations de faire de même. 

Qu'on se le dise et envoyons cette demande massivement!

 

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 15:09

Cette année encore, STAR 45 a participé au forum des associations à Châteauneuf ce samedi 8 septembre.

Beaucoup d'attente, de regrets et d'interrogations exprimés par les visiteurs du stand encore plus nombreux que d'habitude.

Cette participation était importante et appelle de notre part d'autres rendez-vous avec les populations locales.

 

Partager cet article

Repost0
22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 23:14

Les cheminots avec leurs organisations syndicales organisent l'enterrement symbolique de la ligne Orléans Châteauneuf suivi d'un barbecue géant devant la gare de St Denis de l'Hôtel à partir de 11h 30!! Tous les soutiens de la réouverture de la ligne sont cordialement invités à participer à cette manifestation!! Qu'on se le dise!!!

 

Partager cet article

Repost0
17 mai 2018 4 17 /05 /mai /2018 16:54

Le couperet est tombé, après les réserves et les avis défavorables, la déclaration d'utilité publique se faisant attendre, les choix budgétaires ont eu raison du projet! Certes, il faut entendre les contraintes budgétaires imposées aux collectivités territoriales (une de plus) à la suite du rapport Spinetta, la menace de survie de 6 petites lignes régionales.... mais le fond de l'affaire reste bien, in fine qu'en l'état, trop de freins et un manque de courage politique ont fini par donner la prime aux intérêts particuliers face à ce que la commission d'enquête considérait comme d'intérêt général vital pour l'Est d'Orléans. Dans les faits, ceux qui n'ont rien (en transport ferroviaire) devront attendre pour privilégier ceux qui ont déjà un service même dégradé. Espérons néanmoins que ce transfert permettra, contrairement à ce qu'on a pu constater par ailleurs, un accroissement conséquent des flux sur ces lignes et ce à l'aube d'une réforme ferroviaire conséquente dont on ne maîtrise que peu encore les contours et les effets. 

Quoi qu'il en soit, faute de budget maintenant, ce beau projet, reste un projet vivant selon l'assemblée régionale mais nous sommes tentés de dire : " comme la liaison Chartres Orléans depuis plus de 15 ans maintenant"! Mais quid de l'intérêt d'implantation du Lycée à Châteauneuf, l'extension avec création d'emplois à Mardié, le devenir des entreprises locales dont certaines attendaient l'ouverture, auront-elles encore un dose de patience en réserve avant d'envisager sérieusement la délocalisation? 

Sachant que maintenant le prochain contrat de projet Etat Région s'inscrira dès 2021 sous l'autorité de l'actuelle majorité gouvernementale, notre association STAR 45 attend des réponses plus précises qu'un "report" sans définition de délai et sur les efforts financiers envisagés pour maintenir le Fret sur cette ligne indispensable pour un certain nombre d'emplois locaux notamment les établissements SDH à St Denis de l'Hôtel? 

https://www.larep.fr/orleans/transport/2018/05/17/peut-on-encore-croire-a-la-ligne-ferroviaire-orleans-chateauneuf-sur-loire_12850795.html

Partager cet article

Repost0
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 23:47

Par délibération en date du 16 mars à l’unanimité la municipalité de St Jean de Braye, sous la Présidence de M. Thiberge, refuse de modifier son PLU (plan local d’urbanisme adopté en 2016) et ainsi compte bloquer l’avancée du projet de réouverture aux trains de voyageurs de la ligne Orléans Châteauneuf sur Loire en voulant entraîner la Métropole dans son sillage. Nous l’avons découvert dans la presse et c’est par elle que nous estimons devoir répondre.

Dont acte et notre association STAR 45 se veut tenir compte de l’avis des habitants d’autant plus de leurs représentants. Mais que penser et que répondre à une telle décision qui ne reflète en clair qu’une opposition quasi systématique au projet depuis 2008?

Les raisons invoquées et proposées à Orléans Métropole pour sa prochaine délibération doivent être analysées sommairement au moins. (C’est vrai ici et nous profitons de répondre à cette municipalité sur un positionnement qui veut user de la Métropole pour ses propres desseins, mais, tout autant, l’exercice peut se reproduire ailleurs). Nous tenons donc à apporter un autre éclairage :

- on peut lire dans la délibération :« assurer la possibilité pour l’avenir de prolonger vers l’Est la ligne B du tramway et la continuité des circulations douces (les cycles) le long de la voie ferrée  et donc maintenir les emplacements réservés N°32 et 33 du PLU ». L’extension du tram devrait-elle mieux répondre à l’avenir des Abraysiens que le train qui se propose de les emporter plus loin vers Châteauneuf, ses zones d’emplois et son futur lycée ? N’ont-ils pas déjà affirmé que ce train n’apporterait rien de plus pour les habitants de la commune, alors quid du tram selon eux et pourquoi?. M. Thiberge prône au nom de la Métropole en plein débat d’enquête publique (concernant cette réouverture) son soutien au désenclavement de l’Est de l’aire urbaine d’Orléans mais s’arque-boute sur un tramway qui finit sa course (à bout de souffle d’ailleurs) au mieux à Mardié (alors que cette commune elle-même a pris le « train » depuis de nombreuses années et investit déjà pour profiter des atouts qu’il lui apporte)! On invoque des documents d’urbanisme qu’on refuse de modifier mais alors pourquoi donc missionner un de ses adjoints à la Métropole pour dessiner le nouveau SCOT (schéma de Cohérence Territorial) du grand Orléans si rien n’est modifiable et si on ne tient déjà pas compte du présent SCOT de l’Agglo de 2008 qui faisait la promotion de la réouverture aux voyageurs de la ligne de Châteauneuf? Parce qu’en effet, le PLU de St Jean de Braye de 2016 ne tenait nullement compte de cette réouverture d’où la demande légitime de révision de la commission d’enquête concernant ces fameuses zones 32 et 33 sur les emprises ferroviaires. Quant à la continuité des circulations douces, si il s’agit de maintenir un trafic illégitime sur pistes privées appartenant au domaine privé de la SNCF on peut se poser la question de la validité d’une telle délibération et plus loin du présent PLU de la commune au regard du droit de la propriété ? Nul n’a de droit acquis sur le domaine public et le domaine ferroviaire en est un. Quant à l’emplacement réservé N°32 (voir plan de zonage de la ville) on se souviendra qu’il y a peu encore, il était demandé de pouvoir l’utiliser pour le fameux prolongement du tramway vers Chécy et Mardié en faisant fi des circulations Fret ferroviaires vitales pour les entreprises de l’Est comme notamment celle de SDH Fer de St Denis de l’Hôtel dont les 160 emplois sont menacés si la réouverture de la ligne n’a pas lieu. Faut-il comprendre qu’à St Jean de Braye, il ne reste de place ailleurs pour créer des pistes cyclables que sur l’emprise ferroviaires à côté de trains de plusieurs tonnes ? Sommes-nous visiblement face à une situation environnementale locale tellement sinistrée qu’il y a nécessité de faire appel au don de la SNCF au risque et péril des utilisateurs?

- tout aussi surprenant : « l’importance de préserver le couloir de biodiversité constitué par l’emprise de la ligne ferroviaire et donc de maintenir dans leur intégralité les « coeurs de ilôts » figurant dans le plan de zonage »! des coeurs d’ilôts à préserver sont prévus par le code de l’urbanisme en son article L151-23 et concernent des espaces non bâtis à protéger pour les rendre inconstructibles pour faire bref. Reste que ces dits ilôts ici sont être du domaine privé SNCF (répondant à la législation du domaine public privé ferroviaire) et longeant une voie en activité. Outre que ces zones non entretenues ressemblent le plus souvent à des dépôts en tout genre, on cherchera en tout cas ladite biodiversité  à préserver en dehors de quelques végétaux qui fraient leur chemin à travers les détritus? Il est curieux de constater à quelques mois d’écart un positionnement aussi caricatural sur la biodiversité si on se remémore la triste bataille autour du projet défendu bec et ongle « Oxylane » au profit du groupe Mulliez . Ce qui était accessoire hier pour mettre à dispositions des terrains de la collectivité à des investisseurs privés devient incontournable aujourd’hui pour éviter que chaque année des milliers de salariés (métropolitains ou pas) pleurent certains des leurs sur la RD2060 et ses accès? Quand on veut discuter de qualité de vie, nous apprécions de faire de la sauvegarde de vie humaine une priorité. Quand à la défense de l’environnement elle ne peut être non plus une variable d’ajustement ou de l’alibi.

 

 

Notre projet de réouverture aux voyageurs vient d’être reconnu non seulement d’intérêt général mais aussi vital pour l’Est d’Orléans et le rayonnement de la Métropole. Il a reçu tous les avis favorables nécessaires des autorités de l’environnement. Il est clairement démontré que ce projet est une attente des entreprises en et hors Métropole et plus on attend plus on risque des délocalisations d’emplois pire, la perte de toutes possibilités de financement. Il est clairement dans le développement durable. Il est question de milliers d’emplois en suspend, de l’avenir d’un territoire, de l’accès aux soins, de la vie, de la survie d’un territoire en son entier et de ses habitants….. Ce week end encore, des élus et non des moindres de toutes tendances sont venus et ont affirmé aussi leur soutien à cette réouverture sur le pont de Jargeau. Et c’est bien le rôle des élus de défendre ce qui relève de l’intérêt général face aux intérêts privés, ou pire, personnel.

Le préfet attend une clarification pour signer l’arrêté d’utilité publique. Nous aussi, nous sommes en attente encore et toujours des motivations sérieuses pour s’opposer à cette réouverture depuis 2008 mais sont-elles avouables aux administrés qu’il faille user de tant d’artifices dilatoires ?

Il est plus que temps après 10 ans pour réfléchir, de siffler la fin de la récréation et d’arrêter ces atermoiements coupables.

Il n’est plus temps de discuter financement de places de parking pour un futur centre aquatique ni « reverdire » des blasons déjà terni environnementalement et encore moins de préserver de quelconque intérêts particuliers sur quel que zonage que ce soit. L’heure est grave, le temps des études et des négociations est derrière nous, le sérieux s’impose et d’annoncer clairement aux administrés si on accepte pour eux et les générations futurs cette réouverture pour le bien de tous et du territoire !

Pour STAR 45, il est clair que si ces positionnements incohérents amènent le préfet à exiger la reprise des études et à ne pas émettre un avis clair permettant le démarrage immédiat des travaux ils porteront les conséquences de la mort prématuré du projet car chacun sait qu’en 2019 il sera trop tard, nous aurons perdus les fonds nécessaires pour le lancer !

 

Partager cet article

Repost0
Published by Star-45
25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 12:14

L’Assemblée a débuté à 20h30 avec 70 participants venus suivre l’actualité du projet. Pour cause d’enquête publique SNCF Réseau s’est excusée ainsi que le vice Pdt aux transport du Conseil Régional Centre Val de Loire, Philippe FOURNIE retenu à Chartres. Toutefois, la Région était représentée par Mme Anne BESNIER.

 

Le Président Daniel TOURNEZ a remercié les participants, les élus présents et ou qui nous ont demandé de bien vouloir les excuser. Il a remercié aussi la commune de Châteauneuf représentée par M. PLISSON d’avoir bien voulu accueillir une fois encore l’Assemblée Générale dans l’espace Florian.

Jean Pierre Point Vice Président zone Est a fait part de la liste des excusés.

Cette Assemblée Générale s’inscrit dans les suites des réunions publiques de l’année 2016 où il s’agissait de veiller au respect du calendrier du projet de réouverture aux voyageurs de la ligne Orléans – Châteauneuf sur Loire pour 2021.

Michelle Perrier, secrétaire, a présenté le rapport d’activité de l’association en rappelant que celui-ci reprenait les points forts mais qu’on pouvait retrouver l’intégralité des actions sur le blog de STAR 45. Son rapport a été adopté à l’unanimité.

Patrick Haslin, trésorier, a présenté le rapport financier. En absence de subvention, il rappelle que la cotisation pour 2018 passe de 6 à 8€. Nous comptons 157 adhérents. M. Surier vérificateur aux comptes a validé les comptes et le bilan financier de STAR45. L’association pour la sauvegarde du cadre de vie de Châteauneuf dissoute et représentée par leur Vice Président, M. BOULIER, a décidé de nous remettre la moitié de leur solde de trésorerie soit environ 1200€. Touché par cette initiative, le Président de STAR 45 a remercié chaleureusement pour le geste et promis d’en faire bon usage pour le projet de réouverture de la ligne. Le rapport financier a été adopté à l’unanimité.

Nous avons ensuite rappelé que nous nous inscrivions dans le suivi du calendrier adopté en 2016 et que l’enquête publique s’inscrivait bien dans ce calendrier pour une ouverture commerciale en 2021. Les principales difficultés restent toujours la suppression des passages à niveau en précisant néanmoins que la portion de ligne reste néanmoins franchissable en 42 passages (ponts existants….)

Daniel TOURNEZ a mis en avant la bonne tenue de l’enquête publique que nous espérions de nos vœux pour donner largement la parole aux populations et mis l’accent sur les conclusions de celle-ci qui valident largement les arguments défendus par notre association.

 

(extrait du rapport d’enquête) « Ce premier tronçon Orléans-Châteauneuf va faciliter le transport des lycéens, des travailleurs et des retraités vers l’AgglO mais elle va permettre aussi aux Orléanais d’aller travailler dans les zones d’activités de Chécy, Saint Denis de l’Hôtel ou Châteauneuf. Quant aux industries de la circonscription, la rénovation de la voie ouvre de belles perspectives de fret ferroviaire. Enfin, son accessibilité aux vélos permettra son utilisation par les touristes de la Loire à vélo ».

Un avis favorable saluant le travail effectué et suivant l’avis favorable de la commission environnement, de l’ARS....

au préalable, les communes et métropole concernées ont toutes émis un avis favorable à la réouverture et à l’enquête publique courant 2017

930 interventions sur registres papiers ou numérique, 3 réunions publiques … Plus loin, avec environ 60 % d’avis favorables, la commission conforte le bien fondé du projet, son budget et conclut à son intérêt général malgré 2 avis défavorables de Orléans et St Jean de Braye (avec des mêmes acteurs votant favorablement au titre de la Métropole!!).

La mobilisation des soutiens était donc importante comme leurs contributions et Daniel TOURNEZ a remercié l’ensemble des participants.

Au cours de l’enquête, des chefs d’entreprise ont aussi manifesté leur intérêt en faisant observer que la situation actuelle avec les embouteillages sur la RD 2060 était un frein pour l’acheminement des approvisionnements et à l’installation de nouvelles sur le secteur.

 

 

Ce projet est donc vital pour diminuer l’enclavement et la sauvegarde de la ruralité conclut l’enquête.

 

Néanmoins, les conclusions font ressortir plusieurs réserves.

Certaines en cours d’être levées puisque réponse a déjà été apportée :

- protection accoustique en milieu urbanisé, la commission prend acte des mesures prises et annoncées mais demande une vérification lors de la mise en action des travaux et la mise en service ;

- de même pour la pose de grillage tout au long de la ligne dans sa partie très urbanisée ;

- la reconstitution des places de parking supprimées pour la création de la voie H à Orléans. Cette reconstitution est déjà prévue dans le projet.

 

Un peu plus complexe techniquement, la mise en compatibilité des documents d’urbanisme des communes concernées.

Enfin, malgré des négociations entre les protagonismes importantes, la commission souhaite de revoir la question des suppressions de passage à niveau ou la constitution de pont préconisée. Cela concerne :

- PN 93 et 97 sur St Jean de Braye où il est demandé de revoir les conditions d’accès aux ouvrages dénivelés mis en place ;

- PN 98 et 99 il est proposé de reprendre la proposition de suppression avancée par la commune de Chécy ;

- PN 104 concerne le projet de carrière sur Mardié. Il est souhaité de clarifier la prise en charge financière en cas de création d’un ouvrage dénivelé ;

- PN 110 à Châteauneuf la solution retenue en concertation avec la mairie est rejeté en proposant de reprendre la proposition initiale de SNCF Réseau passant un peu plus à l’ouest. Le 110 serait donc supprimé mais la question est donc de ne plus supprimer le 111 en compensation pour éviter l’enclavement des populations au nord de la ligne et notamment l’accès au groupe scolaire.

Pour ces sujets, les négociations et les réunions de travail ont repris et il est souhaité que l’arrêté d’utilité public soit signé par le préfet avant l’été pour ne pas entraver le commencement des travaux prévu au 2d semestre 2018.

Michel Guérin a remis en séance une proposition qu’il a défendu auprès du ministère et de la SNCF après examen par des entreprises spécialisées et un bureau d’études. Il s’agit de sécuriser les passages à niveau en équipant de flash lumineux en aval sur la route et sur les barrières elles mêmes rallongées et accompagné d’un dispositif de video-surveillance pour permettre au conducteur de train de visionner le PN et ses abords avant le franchissement. Même si des réserves ont été formulées en séance comme par la SNCF sur l’utilisation de la vidéo-surveillance, l’accentuation par flash lumineux a recueilli un avis favorable. Michel a proposé de faire un essai avec les entreprises sur la commune de Châteauneuf et attend une réponse.

Il n’en reste pas moins que l’objectif doit tout de même rester de supprimer ce qui doit l’être car le risque 0 n’existe pas et qu’il est difficile de mettre en parallèle des vies humaines et un coût pour éviter une suppression de passage à niveau. Nous restons donc en attente des négociations en cours et appelons chacun à oeuvrer pour ne pas entraver la bonne tenue du calendrier.

 

Nous poursuivons aussi nos travaux sur l’Est et le vice Président zone Est, Jean Pierre Point a fait état des travaux notamment les nombreuses rencontres avec les élus locaux ou le monde des entreprises. On peut se féliciter des résultats obtenus au travers des motions adoptés par plusieurs collectivités territoriales.

Néanmoins, on constate que l’attente prioritaire des populations reste l’ouverture jusqu’à Châteauneuf à ce stade.

Michelle Perrier en remplacement du Vice Pdt zone Ouest, Guy Pignon, a fait état du renouvellement des membres du bureau (seul Philippe Rey n’ayant pas fait connaître son souhait n’a pas été renouvelé). Après le vote favorable, la réunion s’est achevée avec le verre de l’amitié.

 

Partager cet article

Repost0
22 février 2018 4 22 /02 /février /2018 22:47

Notre association vous invite à son Assemblée Générale qui se tiendra le 

16 mars 2018 à 20h30

Espace Florian

Châteauneuf sur Loire

après les rapports financier, moral et d'activité, nous évoquerons ensemble les dernières avancées de la réouverture aux voyageurs de la ligne ferroviaire de Orléans à Châteauneuf, l'enquête publique, ses réserves, et la suite..

Pour tenir compte des remarques de l'an dernier, nous avons remis l'heure de l'Assemblée à 20h30 au lieu de 18h30. 

venez nombreux!

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 16:30

C'est avec une immense satisfaction que notre association a appris que la commission d'enquête avait remis comme prévu son rapport ce vendredi 12 janvier 2018 et qu'elle conclut favorablement à la réouverture aux trafic voyageurs de la ligne Orléans Châteauneuf sur Loire.

Seules deux réserves sont émises ce qui confirme :

- la justesse de la bataille menée par notre association depuis 12 ans, de l'engagement de la Région Centre Val de Loire comme de nombreux élus locaux qui ont suivi et soutenu ce projet; 

- la qualité du dossier remis par SNCF Réseau.

Deux réserves seulement qui ne sont pas susceptibles de remettre en cause l'avis favorable et  devraient facilement être levées si les protagonistes jouent le jeu et ils ont toute notre confiance.

Ces sujétions ne portant pas sur les réserves émises lors des avis municipaux défavorables au dossier, l'élargissement de la gare d'Orléans n'est donc pas remis en cause.  Une remise en cause difficilement compréhensible d'ailleurs, le nombre de places de parking étant entièrement et même plus reconstitué. 

En attendant la publication officielle du rapport et surtout de la décision du Préfet de déclaration d'utilité publique, c'est avec beaucoup de soulagement que notre association abordera en mars sa prochaine Assemblée Générale après plusieurs semaines sous pression : deux communes et non des moindres portent un avis défavorable, le référé du tribunal administratif qui suspend les travaux du contournement de St Denis de l'Hôtel impactant 2 ouvrages d'art pour le franchissement de la voie ferrée, des centaines de contributions faites auprès de la commission d'enquête imposant un report d'un mois du dépôt du rapport.

C'est un pas important et essentiel qui vient d'être franchi au profit de la population de tout l'Est d’Orléans. 

STAR 45 tient à partager cette satisfaction avec tous ceux qui ont permis d'aboutir à cette conclusion :

- ceux qui lui ont permis de constituer un dossier solide et chiffré dans les débuts de notre association en 2006, dossier qui a permis ensuite dès 2009 de convaincre nos interlocuteurs;

- le Conseil Régional de nous avoir fait confiance et de lancer une première étude préliminaire. sur les bases produites;

- SNCF Réseau  d'avoir pris en compte nos observations et le bon travail collaboratif permettant de lancer en 2012 la concertation préalable pour déboucher à cette conclusion aujourd'hui;

- l'ensemble des élus locaux qui ont cru en ce projet et nous ont soutenu sans relâche; 

- l'ensemble de nos adhérents et sympathisants qui nous ont apporté toute l'aide nécessaire. 

 

 

Partager cet article

Repost0