Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Star 45 est une association qui agit pour la réouverture aux voyageurs de la ligne ferroviaire de Orléans à Chateauneuf sur Loire et au delà pour la création d'une ligne vers Montargis en passant par Bellegarde et vers Gien.
Elle tient son assemblée Générale à Châteauneuf sur Loire avec une très forte participation.
D'autres rendez vous nous attendent encore. Faîtes nous savoir si vous souhaitez que nous fassions une réunion publique d'information dans votre commune.

Vous êtes intéressés, vous voulez nous rejoindre :
STAR 45
Siège : Mairie de Châteauneuf-sur-Loire - Place Aristide Briand -
45110 Châteauneuf-sur-Loire

Téléphone : 06 13 76 15 99 
par Mail  : Star-45@laposte.net
Si vous aussi vous désirez soutenir cette initiative, venez vous inscrire ou adhérer (6€/an) (chèque à faire parvenir à l'association à l'ordre de l'association) Nous vous attendons

 

Recherche

11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 11:53

L’association STAR 45 a tenu une nouvelle réunion publique comme annoncé lors de celle de juin, en concertation avec Philippe FOURNIE vice Président aux transports du Conseil Régional Centre Val de Loire et en présence de SNCF réseau représentée par le directeur territorial, Jean Luc GARY assisté de Lilian CARLE et Julien CHARYK.

Le président, Daniel TOURNEZ, après avoir remercié les quelques 120 personnes présentes ou représentées, a rappelé que notre association était particulièrement satisfaite de l’avancée du dossier qu’elle porte depuis plus de 10 ans maintenant. Nous avons pu regretter l’absence de nombreux élus, excusés, retenus par d’autres réunions importantes en la période. Nous avons remercié la ville de Châteauneuf de nous avoir accueillis une fois encore dans l’espace Florian.

Comme convenu, il était question de faire un point d’étape sur l’avancement du projet, en particulier, la levée des points bloquants qui demeuraient encore en juin et le lancement de l’enquête d’utilité publique.

Philippe FOURNIE a rappelé à plusieurs reprises avec force qu’il tenait à faire aboutir le projet d'intérêt général au delà de tout clivage politique.. 

Julien CHARYK nous a confirmé qu’à ce stade le dossier était prêt à être déposé pour le lancement de l’enquête publique qui se tiendra à l’automne 2017. Il nous a présenté en détail le projet tel qu’il sera déposé en préfecture le 21 janvier. La déclaration d’utilité publique pourrait être obtenue début 2018 et permettre le commencement des travaux sur l’accès gare d’Orléans d’abord puis la ligne en 2019 afin de tenir le calendrier et la réouverture en 2021.

Il a présenté ensuite la campagne de communication mise en place sur la ligne en commençant par Orléans et l’Agglo dont nous trouvons les détails ici avec des fiches thématiques.

http://www.sncf-reseau.fr/fr/projets-chantiers-ferroviaires/reouverture-de-ligne/reouverture-au-trafic-voyageurs-de-la-ligne

Chacun a pu largement mettre l’accent sur les enjeux essentiels de cette réouverture notamment en terme d’environnement en rappelant que la pollution est à l’origine de 47000 morts par an. Un enjeu économique aussi.

Nombre de questions ont émané de la salle concernant : les tarifs pratiqués, l’extension sur Gien, les emplacements des haltes, le calcul des flux de voyageurs, les horaires ; les conséquences sur les trajets bus actuel tel Ulys et TAO, une interrogation quand au pont de Jargeau et la déviation qui permet 2 franchissements de la ligne….

Sur ce dernier point, Jean Luc Gary a précisé que pour lui, la déviation ayant obtenu la déclaration d’utilité publique était considérée comme acquise. Néanmoins, même si cette déclaration devait être annulé, cela ne remet pas en cause la réalisation de notre projet. Le Vice Président aux transports l’a confirmé. Toutefois, Daniel TOURNEZ a rappelé que chaque franchissement de ligne doit être traité avec l’ensemble et qu’à chaque fois que l’un d’eux est remis en cause cela entraîne des études qui peuvent être longues et péjorent le calendrier voire le financement global puisque nous pouvons alors sortir du cadre du contrat Etat-région en cours et perdre les subventions européennes.

Julien Charyk, a indiqué que d’après les dernières études, il est attendu pour l’un des premiers trains du matin quelques 500 personnes ce qui a été pris en compte pour la longueur des quais et le matériel neuf adapté.

Jean Pierre Point, vice Président pour la partie Est du projet a rappelé que nous travaillons encore sur le prolongement vers Gien, il y a encore besoin de mobiliser pour permettre d’étayer la demande de financement d’une enquête de faisabilité et inscrire les quelques 2 millions d’euros au budget du prochain contrat de projet avec l’État.

Sur la tarification, les discussions sont déjà engagées avec l’Agglo pour aller vers de la tarification unique et ainsi faciliter les transits entre les différents mode de transport collectif.

La réunion s’est achevée à 20h30 autour du verre de l’amitié permettant aux participants de prolonger les échanges.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents